Des algues pour prévenir l’érosion des sols marins

Algues artificielles

Product Tabs

Description du produit
Applications 

Les algues artificielles sont utilisées pour lutter contre l’érosion des sols.

Composition et caractéristiques 

L’algue artificielle se compose d’un long sachet de ballast cylindrique rempli de gravier. Ce ballast repose sur le fond et est flexible, ce qui permet d’éviter l’affouillement. À ce ballast est attaché un tissu composé (1) dans le sens de la chaîne, de fils de mousse très peu dense, ce qui leur confère un fort pouvoir de flottaison, et (2) dans la trame, des fils d’alginate qui ont pour caractéristique de se dissoudre dans l’eau. Une fois les fils d’alginate dissous, il se forme sous l’eau un rideau de fils indépendants flottant à la verticale. Ce rideau fait obstacle au mouvement de l’eau et induit ainsi une perte d’énergie. À cause de cela, les particules en suspension dans l’eau vont couler et provoquer une accumulation de sable sur le fond marin.

Installation 

Marche à suivre pour l’installation d’une protection du sol sous l’eau au moyen d’algues artificielles:

Remplir de gravier les sachets de ballast.
Disposer les algues artificielles sur le fond au moyen d’une poutre d’immersion.
Veiller à orienter les algues flottantes perpendiculairement au courant.

Les algues artificielles donnent de bons résultats: elles freinent l’érosion et permettent même une accumulation rapide de sable jusqu’à 15 cm en une seule marée. Le problème est que les fils flottants finissent par s’alourdir, par exemple à cause d’algues qui s’y fixent. Il n’y a actuellement aucune solution à ce problème. C’est donc par souci d’exhaustivité que les algues artificielles sont présentées comme méthode de lutte contre l’érosion, mais le système n’est pas à conseiller à cause de son efficacité très limitée dans le temps. 

Si vous connaissez (ou pouvez apporter) une solution à ce problème, Texion est disposée à donner une nouvelle chance à ce produit.